Pendant l'époque romaine vers 100 apr. J.-C., des camps militaires dont les troupes contrôlaient la frontière furent érigés le long du Limes de Germanie supérieure et de Rhétie, patrimoine mondial de l'UNESCO. Chaque camp comprenait des bâtiments administratifs, des entrepôts, des casernes, des écuries ainsi que le logement du commandant. Des habitations civiles (vici) s'implantèrent tout près du camp. L'emplacement du camp n'a pas été recouvert depuis l'Antiquité. C'est pour cette raison que, contrairement à de nombreux autres camps du Limes, les fondations des structures archéologiques de Ruffenhofen restent préservées à ce jour. Avec une surface intérieure d'environ 3,7 ha, le camp de Ruffenhofen est la base militaire la plus grande entre Aalen et Weißenburg. Construit à l'origine en bois, le camp fut reconstruit en dur vers 150/160 apr. J.-C.